Comment détecter un problème neurologique chez le chien ?

En réalité, seuls les vétérinaires peuvent pratiquer les examens neurologiques sur les chiens. Dans le but de mieux vérifier leurs systèmes nerveux et détecter les éventuels troubles cérébraux. Ainsi, pour dépister les pathologies neurologiques, certains examens se révèlent essentiels. Alors, lesquels ? Découvrez comment vous pouvez détecter un problème neurologique chez le chien au travers de cet article !

Détecter le problème neurologique chez le chien : quels sont les différents moyens ?

De prime abord, il convient de retenir que les vétérinaires effectueront les examens neurologiques sur le bien en fonction des symptômes de la bête. Entre les divers moyens pour y parvenir, vous pouvez opter pour

A découvrir également : Quelle race de chien pour son premier chien ?

Le scanner

À cet effet, cet examen se pratiquera sous anesthésie générale. Ceci se révèle principal risque de cet examen. Indolore et non invasif, avec le scanner, vous observerez diverses zones du corps de votre chien. Toutefois, en ce qui concerne les examens neurologiques, seul son cerveau sera étudié.

Analyse de liquide céphalo-rachidien

Dans ce cas, le chien subit une anesthésie. Par la suite, le vétérinaire prélève un échantillon de liquide qui se trouve autour de son cerveau et de sa moelle épinière.

A découvrir également : Quelle race de chien pour la ferme ?

L’électrodiagnostic

L’électrodiagnostic paraît très utile pour dépister les maladies du système nerveux périphérique. Dans le même temps, vous pouvez opter pour une électroencéphalographie (EEG)

pour dépister les épilepsies. En termes de troubles d’audition, optez pour un PEA (potentiel

évoqué auditif du tronc cérébral). En cas de maladie musculaire liée à une lésion nerveuse, choisissez une électromyographie.

Les biopsies musculaires ou nerveuses

En fait, les prélèvements ainsi que les analyses de tissus permettent de trouver un traitement. De plus, cet examen se pratique également sous anesthésie générale du chien.

La myélographie

La myélographie s’apparente à une radiologie de contraste du canal rachidien. Retenez bien que ceci comporte un risque de lésion de tissu nerveux.

N’oubliez surtout pas que tous ces examens nécessitent un appareillage particulier : votre vétérinaire saura vous orienter vers les établissements susceptibles de les pratiquer.

Effectuer un examen neurologique sur votre chien : quelles sont les différentes raisons ?

En effet, vous soumettez votre chien à un examen neurologique si celui-ci présente une suspicion de maladie de Cushing. Une pathologie qui provient des hormones chez les chiens âgés pesant au moins 20 kilos. Ceci se provoque par une tumeur au niveau de l’hypophyse.

Mis à part ceci, il y a la crise des épilepsies, la paralysie de plusieurs membres du chien. Non seulement ceci, il y a aussi les troubles de comportements qui laissent penser à une tumeur cérébrale. À ceci s’ajoute, la suspicion de maladie inflammatoire.

Gardez bien à l’esprit qu’avant de passer à un examen neurologique, le vétérinaire auscultera attentivement votre animal. De même, il vous posera  des questions sur le comportement de

votre chien, afin d’orienter ses examens et de préciser son diagnostic.

à voir

Nos amis les chats nains

Contrairement aux chats de courte taille, les chats nains sont de petit chat mignon qui sont atteints de nanisme. Très rare, ces chats ont un ...